Ambassadeur du football Fabian Schär

La carrière footballistique de Fabian Schär est déjà bien remplie: du FC Wil à la Bundesliga allemande à Hoffenheim en passant par le FC Bâle, ensuite l’Espagne avec le Deportivo La Coruña puis, en 2018, le passage à la Premier League anglaise, où il joue pour Newcastle. Sans compter notre équipe nationale suisse, avec laquelle il voyage dans le monde entier. Peu importe l’adversaire: Fabian Schär se donne toujours à 110% et garde un sang-froid impressionnant.

Raiffeisen est fière et heureuse de pouvoir compter parmi ses ambassadeurs un grand athlète comme Fabian Schär, ancien apprenti et collaborateur de la Banque Raiffeisen Wil et environs. Il représente parfaitement Raiffeisen, non seulement par son parcours professionnel, mais aussi par la personnalité qui lui est propre.

Il voit les difficultés qu’il avait eues à ses débuts plutôt comme un avantage: «Je sais que ce que j’ai à présent, ne va pas de soi. Et je sais aussi ce que c’est qu’un travail «normal».» En effet, durant ses premières années de football professionnel, Fabian Schär a achevé sa maturité professionnelle parallèlement à sa carrière sur le terrain, et n’a pas tout de suite abandonné le métier qu’il avait appris. Mais peu après, sa carrière sportive a pris son envol. Avec une telle ascension fulgurante, un jeune footballeur risque de perdre un peu le sens des proportions. Or, tel n’est pas le cas de Fabian.

Son cheminement inhabituel lui a enseigné l’humilité, affirme-t-il. «Il est resté pareil à lui-même», confirme son ancien formateur pratique, Philipp Kammermann. Même aujourd’hui, Fabian rend régulièrement visite à ses anciens collègues et apporte toujours des friandises pour tout le monde!

Il se tient toujours bien informé de ce qui se passe dans le monde bancaire, et il gère lui-même ses finances – peu de footballeurs professionnels peuvent en dire autant!

En tant qu’ambassadeur footballistique, Fabian Schär excelle dans bon nombre de rôles – par exemple, dans la campagne publicitaire V PAY, sur la photo ci-contre.

Fabian Schär Botschafter Raiffeisen
asd

Entrevue avec Fabian Schär, à propos de la prévoyance

1. La planification est-elle importante dans une carrière de football professionnel?

Tous les footballeurs sont conscients du fait qu’il y aura un «après», mais on ne sait jamais exactement comment se déroulera la carrière – il y a trop d’impondérables. C’est pourquoi, il est important de rester flexible et toujours prêt au changement.

2. D’après vous, quand doit-on commencer à planifier la retraite?

Pour ma part, j’ai déjà commencé: peu de temps après mon apprentissage bancaire, j’ai ouvert entre autres un compte de prévoyance 3a que j’approvisionne régulièrement. D’ailleurs, le moment approche où je devrai me poser des questions sur la suite de ma carrière professionnelle. Tout le monde doit se prendre en main.  

3. Quels sont vos buts et vos rêves à plus long terme?

Premièrement, je veux profiter à fond de ma carrière de footballeur et avoir le plus de succès possible. Ce qui se passera après, professionnellement, on le verra au moment venu. De nombreuses options m’attendent, et ces prochaines années, je vais réfléchir à ce qui me conviendrait le mieux.

4. Qu’avez-vous déjà entrepris pour réaliser ces objectifs?

D’une part, je suis encore en plein dans ma carrière, et je travaille dur chaque jour pour être performant. D’autre part, je réfléchis déjà à la manière de poser des bases solides pour mon avenir, par exemple avec une formation à distance.

5. Quels sont les défis que vous posent vos transferts à l’étranger, en matière de prévoyance?

Dans le monde du football, il faut toujours être ouvert au changement: c’est un univers très mouvementé, et on ne peut jamais dire où l’on se trouvera dans un an. Ça ne facilite pas la planification! Mais je reste serein: si on commence tôt à construire des bases sûres, on peut aborder l’avenir avec confiance.

gsfd